Avertir le modérateur

20/02/2008

Camembert de Normandie, nécro fromagère annoncée

8fc388d77d979c873ae66ca00d5f8864.gif

Difficile de ne pas songer à un duel à la David et Goliath. Dans le rôle de David : les producteurs de camembert d’appellation d’origine contrôlée de Normandie. Dans celui de Goliath : Isigny-Sainte-Mère et Lactalis (Lepetit, Lanquetot en grande surface, et d'autres marques dans les crémeries), deux géants retirés, en signe de protestation, de l’appellation d’origine contrôlée depuis avril 2007.

Lire la suite

Camembert du cœur et de l'esprit

084070d54da631c3f4940d4e931bfabd.jpg
© serge bloch
 
 
"C'est la grande tristesse des Normands". Ce n'est pas moi qui le dis, c'est Francis Rouchard, secrétaire général du Comité de défense du véritable camembert de Normandie : "Il n'y a plus qu'une seule ferme de production traditionnelle dans la région", déplore le militant, qui entend affirmer "le droit des consommateurs à se fournir en produits de qualité".

Lire la suite

Pas d'interdiction de fumer sans feu

6d02a5adf362e34914c0b1d845c6534d.jpg

L’histoire ne date pas d’hier.

On y est venu en plusieurs temps.
L’objectif nous était présenté de manière simple : "Limiter la consommation de tabac des Français."

Très vite, nous avons réagi.

La France a sa petite réputation de "patrie des libertés" à défendre, que diable ! Bref, c'était l’époque où le chroniqueur Pierre Marcelle choisissait, "par résistance", d’intituler sa chronique "Smoking" (devenue No Smoking), dans Libé.

Lire la suite

Grand stade de Lille 1, Grande arnaque

"Donner du beau ! A la veille des municipales, c’est le syndrome de la grande bibliothèque à la François Mitterrand. Sauf que...". Frédéric Sawicki rit jaune. "Nous, ce sera un stade". Pour ce professeur en sciences politiques à Lille II, le constat est amer.

 
029519cfe6d622be8f1ad1deeecb6592.jpg
Pas d’erreur : le projet est bien sorti du chapeau de… la gauche. 700 millions d’euros au total : pour voir son projet de grand stade sortir du sol, la communauté urbaine de Lille devra débourser la modique somme de 14,2 millions par an… Pendant 31 ans.

Le score est sans appel : en glanant 82,04% des suffrages lors du vote communautaire de février dernier, le partenariat avec la société Eiffage est sorti grand vainqueur de l’appel d’offre pour la construction de l’édifice. De quoi surprendre, lorsque l’on sait qu’avec son concurrent Norpac, la communauté aurait ramené sa contribution annuelle à 10,7 millions d'euros.

Sans entrer dans le débat, ô combien houleux, de savoir si l’opportunité d’un stade correspond ou non aux priorités du territoire, un point mérite toute l’attention des citoyens de la métropole : les élus s’étaient préalablement engagés à ne pas dépasser un investissement de 10 millions d’euros(Actes_FFF.pdf). Mais, les municipales se profilant à l’horizon – et du même coup le départ en retraite de Pierre Mauroy (président de la communauté urbaine), les élus sont passés d’un projet de stade de 30 000 places à une capacité d’accueil de 50 000 places.

Avec, à la clef, une jolie cause, perdue : une hausse de 14,2 millions d’euros dans le budget annuel pour le logement social ou le développement des transports en commun.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu